Nous poursuivons notre virée parisienne, avec une exposition aux enjeux multiples :

« Faut-il voyager pour être heureux ? »

Avec cette exposition « Faut-il voyager pour être heureux ? », la fondation EDF invite les visiteurs à voir le voyage au-delà du prisme des vacances et de la découverte.

Nous vous emmenons à travers les allées de cette exposition déroutante !

 

 

Une exposition déroutante mais nécessaire

Georges Brassens chantait « Heureux qui, comme Ulysse, a fait un beau voyage… ». Ca aurait pu être le titre de cette exposition, tant le voyage et son apport dans l’accès au bonheur est décrypté ici.

Si une œuvre va susciter chez nous émerveillement, la suivante va nous embarrasser, tandis que la troisième va nous fasciner. Les artistes contemporains présents ici nous dévoilent des œuvres qui nous déstabilisent et nous interpellent. Drôles ou sérieuses, sonores ou olfactives, chaque œuvre répond à la mission du lieu : interroger le « progrès ».

Les artistes bousculent notre enchantement spontané du voyage, perçu comme un apport de connaissance, de dialogue et de développement. Dès lors, ils nous confrontent aux grands enjeux de notre époque :
la mobilité, les enjeux environnementaux, les migrations contraintes, mais aussi le plaisir et l’émotion de découvrir.

 

 

Des questionnements sociétaux et philosophiques

Au fur et à mesure que l’on découvre les œuvres, différentes interrogations arrivent à notre esprit :

  • Que signifie réellement « voyager » ?
  • Pourquoi voyage-t-on ?
  • Qu’est-ce-que cela révèle sur notre personnalité ?
  • Existe-t-il encore des terres inconnues ?
  • Que penser du voyage contraint de certaines populations ?
  • Voyager suppose-t-il forcément de se déplacer loin géographiquement ?
  • Le tourisme de masse doit-il être menacé d’extinction ?
  • Avons-nous confondu voyage et remède au mal-être ?
  • Peut-on ressentir les mêmes bienfaits avec un voyage intellectuel ou culinaire ?
  • Et si la planète était à bout de souffle et nous aussi ?

 

Il ne s’agit pas de faire la morale ou d’idéaliser le monde. Ici, l’exposition invite le visiteur à prendre du recul sur notre besoin constant de nous déplacer, les bénéfices réels et les conséquences pour l’avenir.

 

 

Autant de questions soulevées par cette exposition remarquable pour un « voyage intérieur » qui fait du bien !

 

L’exposition ici ne donne pas de réponse prédéfinie, mais nous invite à une réflexion sur le voyage sous toutes ses formes, ces enjeux socio-économiques, ses vertus et ses faiblesses.

Le voyage ne serait-il pas tout simplement synonyme d’ouvrir les yeux, pour (re)découvrir et apprécier ce que l’on a autour de soi ?

C’est en tout cas la promesse de notre agence Aubert Ermisse, depuis ses débuts !

 

 

Faites appel à Aubert Ermisse pour organiser votre séjour sur mesure, à la découverte des pépites tricolores !

 

Des escapades Aubert Ermisse, révélatrices de pépites.

FACEBOOK
YOUTUBE
LINKEDIN
INSTAGRAM