Dans la rue du Quai-des-Marais à Amboise, quand c’est la saison, flotte une petite odeur gourmande. Ce sont les noix, les noisettes, écrasées, chauffées au feu de bois et pressées qui se transforment en huile dans la dernière huilerie artisanale d’Indre et Loire.

Ici, le temps semble s’être arrêté ! En effet, l’atelier est resté à l’identique depuis sa création en 1834.

Roue en calcaire de Beauce gravée de 1785, rouages authentiques, poulies et courroies à l’ancienne. Seul un vieux moteur électrique a remplacé depuis 100 ans la mule qui servait de traction.

La technique de fabrication n’a pas changé non plus. Depuis plus de 200 ans, les noix passent sous la meule, la pâte récupérée est ensuite chauffée puis pressée, avant que l’huile ainsi obtenue ne soit laissée plusieurs jours à décanter. On ne repart pas forcément le jour même avec sa bouteille d’huile ; c’est le propre du travail artisanal !

Autrefois familiale, l’huilerie fonctionne depuis 2014 sous une forme associative. Ce sont aujourd’hui près de 500 adhérents qui apportent, chaque année, leurs noix et noisettes pour les transformer en huile.

Des escapades Aubert Ermisse, révélatrices de pépites tricolores.

FACEBOOK
YOUTUBE
LINKEDIN
INSTAGRAM