Quand on évoque le Bassin d’Arcachon, on pense, ciel bleu, soleil et dégustation d’huîtres… Pourtant c’est aussi une source d’eau chaude sulfureuse à 25 °C.

Cette source a été découverte en 1923 par l’ingénieur Louis Lemariè, et baptisée Sainte-Anne*.

Exploitée à partir de 1925, le corps médical la reconnue pour ses propriétés thérapeutiques et lui accorda le titre « d’Eau de Santé ».

 

 

L’eau est puisée à 472 mètres. Cette profondeur agit comme une barrière géologique naturelle contre tout type de pollution. Cette eau minérale est l’une des rares eaux en France à afficher un niveau zéro nitrate.

Cette profondeur filtre les excédents de minéraux à travers les nombreuses couches de sable, de calcaire et d’argile que l’eau traverse jusqu’à l’émergence.

Peu minéralisée, riche en silicium et pauvre en calcium, on apprécie grandement cette eau naturelle pour son goût neutre, ainsi que ses vertus drainantes et détoxifiantes.

 

 

Petit point historique :

  • 1926 : un établissement de cure est inauguré. L’établissement thermal, son kiosque et son parc paysagé attirent de curistes du monde entier et des personnalités de tous horizons venus à Arcachon pour se soigner et faire la fête !
  • 1964 : le centre thermal ferme ses portes pour se concentrer sur la production d’eau consommable.
  • Entre 1962 et 2008 : l’eau est produite et commercialisée par la société Vittel.
  • Juillet 2008 : Nestlé Waters, le propriétaire de Vittel, vend la source à la S.E.M.A., qui exploite aujourd’hui 2 sources : l’eau de source Sainte Anne et l’eau de source naturelle Source des Pins.
  • Depuis 2010 :  la Source Sainte Anne est aussi commercialisée en eau minérale gazéifiée. Aujourd’hui, près de 50 millions de bouteilles d’eau plate ou pétillante sortent chaque année de l’usine de la Source.

 

 

Bien plus qu’une industrie minéralière, la Source Sainte Anne est une ressource rare du patrimoine naturel du Bassin d’Arcachon. Chaque goutte provient des pluies du Massif central, qui s’infiltrent à travers les sols en parcourant un petit kilomètre tous les 300 ans !

* En hommage à la sainte patronne de Bretagne, Louis Le Marié étant breton d’origine.

 

 

Cette eau minérale naturelle parcourt donc un long chemin de roche, sable et argile, avant d’arriver sur votre table !

Contactez-nous dès à présent pour une découverte d’Arcachon « hors des sentiers battus » !

Des escapades Aubert Ermisse, révélatrices de pépites tricolores.

FACEBOOK
YOUTUBE
LINKEDIN
INSTAGRAM