Aubert Ermisse vous emmène à la découverte de quartiers nommés selon les saisons. En effet, la ville d’Arcachon se compose de cinq quartiers dont quatre portent le nom des saisons.

  • L’été : la Ville d’Été née de l’essor des bains de mer
  • L’automne : la Ville d’Automne dédiée aux pêcheurs et aux chantiers navals
  • Le printemps : la Ville de Printemps autour de la fameuse Source des Abatilles.
  • L’hiver : la Ville d’Hiver sanatorium à ciel ouvert (1863) créée par les frères Pereire
  • Le Moulleau situé à l’extrême ouest de la ville d’Arcachon

Nous nous attardons dans la ville d’hiver, inscrite dans le patrimoine historique et culturel d’Arcachon.

A l’époque, on imagine la ville pour soigner les malades atteints de tuberculose. Ce vaste « sanatorium » accueille alors les riches familles et leurs domestiques.

La Ville d’Hiver est conçue comme une petite Suisse pour attirer les tuberculeux :

  • la dune correspond à la montagne,
  • les pins, ce sont les sapins,
  • les maisons sont conçues comme des chalets.

 

 

Les villas poussent comme des champignons.

Si elles apparaissent toutes différentes, elles ont en réalité la même base de construction, et les mêmes éléments préfabriqués.

Cependant, certaines ont des « options ». Par exemple, la villa Marie-Adèle possède une cheminée pour chauffer la villa lors des cures. Plus loin, la villa Marcelle-Marie est dite « maison courant d’air » laisse l’air des pins circuler.

L’urbanisme va bon train :

  • rues et allées sont dessinées en courbe, de telle sorte qu’il n’y ait jamais nulle part de courant d’air
  • un parc à l’anglaise est également réalisé
  • un casino sort de terre.

La notoriété de la « ville d’Hiver » attire aussi les populations fortunées bien-portantes. On vient profiter des plaisirs de la station balnéaire et se divertir au casino Mauresque.

 

 

Après la Grande Guerre,  la « ville d’Hiver » voit s’imposer un nouveau style architectural, le style néobasque.

Jusqu’en 1970, la « ville d’Hiver » perd de son aura. Il faudra attendre 1985, pour que des passionnés achètent et rénovent les villas afin de leurs donner un second souffle.

Aujourd’hui, on tombe sous le charme de ce véritable joyau architectural balnéaire. Près de 300 villas témoignent du « mouvement pittoresque », c’est-à-dire « qui fournit un sujet de tableau, charme les yeux et l’esprit ». La villa est posée au milieu du jardin comme une mise en scène.

Merveilleux décor de théâtre conçu pour surprendre le visiteur, l’enchanter.

 

 

Prononcée en 1859,

la devise de la ville « Hier Solitude, Aujourd’hui Bourg, Demain Cité »

résonne comme un slogan visionnaire incontestable !

 

Contactez-nous dès à présent pour une découverte d’Arcachon « hors des sentiers battus » ! 

Des escapades Aubert Ermisse, révélatrices de pépites tricolores.

FACEBOOK
YOUTUBE
LINKEDIN
INSTAGRAM